jeudi 2 juillet 2015

LES FAUX DE LA TAILLANDERIE DE LA DOYE-25-

Les cours d'eau, la forêt, le minerai de fer, permirent l'installation de forges et d'industries métallurgiques, au XIXème siècle, dans la montagne du Jura. Plus de 50 taillanderies et fabriques d'outils tranchants fonctionnaient dans la vallée du Doubs avant la Première Guerre mondiale.
Celle de la Doye-Nans sous Sainte Anne, créée en 1828 par Arsène LAGRANGE, fut reprise en 1865 par la famille PHILIBERT qui l'exploita jusqu'à sa fermeture en 1969. Aujourd'hui, elle constitue un musée vivant (son installation hydraulique est toujours en fonctionnement), classé Monument Historique en 1985. Les grandes roues à augets de son moulin et la turbine permettent au visiteur d'admirer les impressionnants systèmes mis en place pour la fabrication des outils tranchants et des faux.
Les roues à augets mesurent pas moins de cinq mètres de diamètre et actionnent quatre gros martinets de forge (de 40 à 250kg) qui battent le fer à raison de 150 coups-minute pour fabriquer les lames de faux. La roue extérieure alimentée par l'eau puisée à la source voisine entraîne deux soufflets géants construits entièrement en bois, uniques au monde, et déjà mentionnés en 1751!
video
A voir absolument à Nans sous sainte Anne au lieu-dit La Doye - 25330-  03.81.86.64.18. ou sur: lataillanderie@wanadoo.fr.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire