samedi 30 juillet 2011

SAUVONS LE MOULIN DE LA PANNEVERT -Rouen 76-

Avec le four banal, reconstitué sur l'autre rive, le Moulin de la Pannevert fait partie d'un ensemble bucolique bordant le Robec, dans les faubourg est de Rouen. Son origine serait un hameau de verdure sur le route des petites eaux du Robec aux environs de 1199. Le lit du Robec , appelé plancher, était alors pavé de pierres avec des mesures précises destinées à règlementer l'entrée de la dépense, des deux vidanges, de la postille entre les deux vidanges, de la pente du train de l'eau, du seuil gravier, du tréteau portant l'arbre de la roue à aubes et de l'arrière-fosse. La succession des moulins sur le Robec obligeait cette règlementation pour ceux qui accaparaient trop d'énergie (il y a eu jusqu'à 45 usines sur le Robec!). Depuis 1868, l'eau est captée directement à la source du Robec.
A l'origine, on trouve un premier bâtiment en pan de bois construit sur la rive et servant de mur de tampanne à la roue. Un second bâtiment est venu s'accoler au premier vers le XVIIIè. La roue était en bois et les vannes mues à l'aide de leviers de bois. Les installations hydrauliques comportaient trois vannes: la vanne motrice pour évacuer le débit de l'eau; la vanne de chômage, et la vanne d'avarie pour évacuer l'excés d'eau ou faciliter les travaux d'entretien des installations.
Le moulin n'a jamais été équipé de déversoir pourtant règlementaire. Depuis 1880, le vannage est effectué mécaniquement. A l'intérieur du moulin, on peut encore admirer l'impressionnante mécanique destinée à transmettre les mouvements aux meules encore en place à l'étage. Une grande opération de sauvetage de l'ensemble du moulin est lancée par l'Association de Sauvegarde du Moulin de la Pannevert (dont le CGA est membre bienfaiteur). Il suffit de contacter l'ASM de la Pannevert (02.35.98.25.17) à Rouen 76. (site internet: moulindepannevert.over-blog.com). A noter que l'ASM est, elle-même, membre du CGA.

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire